Prix Jeune Mousquetaire du Premier Roman

Alors sachez que nous avons subrepticement volé, emporté, dans nos bagages un peu de cet amour...

mercredi 13 juin 2018

Depuis cinq ans que je "tourne" dans le circuit des salons et des événements littéraires à raison d’une cinquantaine par an, je n’ai jamais connu de rencontre aussi forte et prenante que ce Prix Jeune Mousquetaire.

Tout d’abord ce principe de récompenser des premiers romans, dans un système où la "sur -notoriété" de quelques-uns est la règle, est une chance exceptionnelle pour les jeunes auteurs. Dans un pays où la moyenne des ventes d’un premier roman est de 760, la récompense assure au lauréat, peu ou prou, les droits d’auteurs correspondant à cette vente et c’est une excellente chose.

Ensuite, associer dans la préparation et les débats cinq nouveaux auteurs à cinq auteurs "confirmés" est une heureuse volonté de créer un lien entre ce qui s’écrit et ce qui s’écrira. Un lien très rare dans l’organisation générale des manifestations littéraires et qui à lui seul mériterait une reconnaissance particulière.

Mais surtout ce prix se distingue par l’exceptionnelle implication des lycéens. Fédérer plusieurs lycées, en prévoir d’autres encore l’année prochaine ou très bientôt si j’ai bien compris, amener les élèves à lire, à présenter, à défendre un premier roman, voilà quelque chose qui réchauffe le cœur des auteurs et qui s’inscrit comme un gage, presque à contre-courant, de ce que la jeunesse et la littérature peuvent s’apporter réciproquement.

J’ai bien entendu été impressionné par le travail de toutes les équipes autour de Éric Busson. L’implication des professeurs dans les lycées, des volontaires dans les événements et des libraires. L’incroyable dynamisme de la Junior association pour piloter le projet. Cette ouverture aussi pour élargir l’événement à d’autres. Signatures en bibliothèques, rencontre en médiathèques. Comme une générosité, un partage, à une époque où bien des événements se créent ou se perpétuent dans la concurrence et la compétition.

Et puis surtout, récompense suprême de nos jours, j’ai été profondément marqué par le plaisir des lycéens qui se sentait jusque dans leurs petits sketches pour la présentation des auteurs, mais aussi dans ce bonheur qu’on devinait dans leurs regards d’avoir de tels professeurs, capables d’imaginer, d’organiser, de rendre possible un tel événement. J’ai eu moi aussi un tel professeur au lycée. À lui seul il a déterminé ma volonté d’écrire. Ces professeurs-là vous marquent pour la vie. En bien.

Alors je voudrais conclure en m’adressant à ceux qui tiennent dans leurs mains, par le pouvoir de l’argent et des subventions, le destin d’aussi belles, productives et fructueuses rencontres. Élus ou partenaires, venez vous rendre compte par vous-même de la force, de la puissance du lien que crée la culture entre les jeunes, entre les générations, entre une population et sa ville, entre les villages et leur région. Autant que le maillage économique, le maillage culturel est indispensable à la survie d’un territoire. Ne détricotez pas ce maillage. Ne sapez pas l’enthousiasme de ceux qui se donnent sans compter pour le tisser. Ne décevez pas l’espérance d’une jeunesse pour une vie autre que purement matérialiste. Assurez-leur au contraire les moyens de continuer à faire rayonner de façon intelligente et originale leur village, leur ville, leur région grâce à cet événement remarquable qui devrait servir d’exemple à bien d’autres villages, villes ou région.

À la relecture de ce texte, je m’aperçois qu’il m’est venu spontanément plus comme un plaidoyer et qu’il y manque un peu de toute cette émotion que Françoise et moi avons ressentie pendant ces quelques jours. Amour des livres et de la littérature, amour des lycéens pour leurs profs, amour des habitants pour leur territoire. Alors sachez que nous avons subrepticement volé, emporté, dans nos bagages un peu de cet amour, et que s’il venait à s’éteindre ou juste à vaciller, nous n’hésiterions pas à revenir le ranimer du côté de chez vous. Ian Manook / Roy Braverman et Françoise.


Accueil du site | Contact | Plan du site | En résumé | | Statistiques | visites : 26712

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LIVRE D’OR   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.28 + AHUNTSIC

Creative Commons License